Du territoire à l'assiette, avec les chèvres de Clansayes

Du territoire à l'assiette, avec les chèvres de Clansayes

Ce lundi 25 mars 2019, la classe de 6e4 du collège Jean Perrin, accompagnée du principal-adjoint M. Boughandjour et de M. Bayle, s'est rendue sur le plateau de Clansayes pour rencontrer Annabelle et Sylvain Würbel, les dynamiques et sympathiques propriétaires de la chèvrerie Farigoule et Compagnie. Il s'agit d'un projet organisé par Mme Aurore Bentham, professeure de SVT, faisant participer quatre classes de sixième, en collaboration avec le conseil départemental et l'association Agribiodrome. Le but du projet "Du territoire à l'assiette" est de sensibiliser les jeunes générations à une approche éthique et biologique de l'agriculture et de l'élevage, respectueuse du bien-être des animaux, soucieuse de la qualité et de l'authenticité de la production.
Sur place, les élèves ont d'abord pu discuter avec Annabelle et Sylvain, qui leur ont expliqué la philosophie de leur projet, avant que Sylvain ne parte faire pâturer les animaux dans les broussailles du plateau de Clansayes. Ils ont choisi d'élever des chèvres du Rove, une race rustique traditionnelle du Sud de la France, qui donne peu de lait mais d'une excellente qualité gustative, très gras, très parfumé, idéal pour fabriquer du fromage. Les animaux pâturent toute l'année environ six heures par jour. Ils mangent du chêne vert, du genevrier cade, du cornouiller, du thym, des glands ... Toutes ces plantes parfument agréablement le lait. En outre, le passage des chèvres permet d'entretenir les chemins en limitant la prolifération des broussailles, de lutter contre les risques d'incendie, donc de mieux gérer le territoire rural.
Dans la bergerie, Annabelle a expliqué aux élèves le travail et les soins qu'il faut accorder aux jeunes cabris pour qu'ils puissent grandir et se développer dans de bonnes conditions. Ici pas de lait en poudre pour que les animaux grandissent plus vite ! Rien d'artificiel ! Tout est naturel ! Les jeunes cabris peuvent manger du foin pendant que les chèvres adultes sont parties pâturer dans les broussailles.
Pour finir, en compagnie d'Alice Corroenne d'Agribiodrome, les élèves sont partis dans la nature repérer quelques unes des plantes que mangent les chèvres. Ils ont pu mobiliser certaines des compétences acquises en début d'année pour fabriquer leur herbier. Il fallait identifier à l'aide d'une clef de détermination et de photos quatre exemples de plantes sauvages. Nos jeunes enquêteurs ont su rapidement retrouver et identifier ces plantes avant de retourner à la chèvrerie.
Ce fut donc une après-midi fort enrichissante et ludique, qui devrait permettre aux enfants de construire leur identité de futurs citoyens du territoire de la Drôme. Et bientôt tous les élèves du collège pourront déguster à la cantine les délicieux fromages de Farigoule et Compagnie.

M.Bayle