Les 6°4 au forum archéologie scolaire

Les 6°4 au forum archéologie scolaire

Ce vendredi 14 juin 2019, la classe de 6e 4 du collège Jean Perrin, accompagnée de Mme Zucarelli, M Wittner et  M Bayle, a participé au forum d'archéologie scolaire organisé au Clévos d'Etoile. Il s'agit d'un projet mis en place par M Bernard Guillaume, professeur au collège de Suze-la-Rousse, en collaboration avec le MuseAL d'Alba la Romaine, le MusaT de Saint-Paul-Trois-Châteaux, le musée de Valence, l'INRAP, la DRAAC et le centre les Clévos d'Etoile. Des partenaires nombreux travaillant main dans la main pour la valorisation des projets pédagogiques innovants réalisés dans le département de la Drôme.

Cette journée réunissait une classe de CE2-CM1 de Montvendre, une classe de sixième du collège Marcel Pagnol de Valence, une classe de sixième et une de cinquième du collège de Suze, une classe de cinquième de Saint-Jean-en Royan et une classe de sixième de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Chaque classe est venue présenter aux autres classes son projet pédagogique en lien avec les thèmes de l'archéologie et du patrimoine. Comme l'a très bien dit Bernard Guillaume dans son discours d'introduction, les objectifs sont pour les élèves de "se faire plaisir", de "découvrir", "d'être fiers de leur travail", de "prendre confiance".

La classe de 6e4 de Jean Perrin est venue présenter son projet "Mystères à Alba Helviorum". Il s'agit d'un récit policier se déroulant dans la cité antique gallo-romaine. Les élèves ont d'abord visité le musée d'Alba et participé à des ateliers pédagogiques organisés par le musée : comment s'organise une ville romaine, comment on construit les murs, comment on construit une arche, puis un jeu de pistes sur le site archéologique. Le but de toutes ces activités était d'acquérir des connaissances et du vocabulaire pour l'intégrer dans leur récit policier, pour qu'il soit plus vivant, plus crédible, plus historique. Bref de travailler en inter-disciplinarité français et histoire. Les élèves devaient aussi préparer des notices archéologiques présentant les principaux lieux et monuments de la cité antique. Le parcours des jeunes héros du récit policier se déroulant ensuite dans ces mêmes lieux et monuments.

Pendant l'après-midi, les élèves ont pu participer à des ateliers ludiques pour découvrir divers aspects de l'archéologie.

Ils ont d'abord participé à un atelier d'archéologie expérimentale organisé par Hervé Jaudon et Pierre Rigaud de l'INRAP : comment les hommes de l'Antiquité ont inventé une meule à roue pour moudre plus vite les céréales et fabriquer de la farine. Il s'agit d'une innovation en Espagne au Ve siècle av J.C. La pierre de basalte a remplacé la pierre en grès car celle-ci laissait trop de particules ( grains de sable ) qui abimaient les dents. Il fallait une heure de travail à la main pour produire un kilo de farine.

Ensuite nos élèves ont participé à un atelier jeux mis en place par le collège de Suze-la-Rousse. Il fallait observer des objets dans une vitrine archéologique , puis essayer de les retrouver et de les identifier dans des boîtes uniquement en les touchant, sans les voir. Pas si évident ! Et il fallait aussi répondre à des devinettes rédigées par les jeunes Suziens en relation avec des questions archéologiques.

Le troisième atelier était organisé par Marilyn Dao-Garino et Nicolas Lateur du MuseAl d'Alba. C'était une initiation à la carpologie, c'est-à-dire l'étude des graines et des noyaux découverts dans le sol. Nos élèves ont appris que si on les a retrouvés c'est parce qu'ils avaient été brûlés ou  ingérés. Il fallait tamiser du sable et de la terre, extraire avec précaution les graines, les compter puis les identifier. Grâce à la carpologie, on peut connaître les habitudes alimentaires de nos ancêtres, savoir si la production agricole était locale ( olives, pêches, noix , noisettes ... ) ou si les produits étaient importés ( poivre , cumin ... ) Ces graines et noyaux proviennent de fouilles réalisées à Alba sur les sites du sanctuaire de Bagnols et de la domus du Pinard.

Enfin le dernier atelier était organisé par les Clévos en relation avec l'exposition sur les mécanismes et les machines. Les élèves ont pu découvrir tous les types de machines simples inventées par les humains pour se faciliter le travail ou améliorer leur sécurité. Ensuite à partir de photos de vrais objets archéologiques ils devaient reconnaître à quelle sorte de machine correspond chaque objet.

Ce fut une journée très enrichissante et valorisante pour nos jeunes apprentis archéologues. On peut supposer que cette expérience fera naître des vocations et donnera envie de poursuivre des études scientifiques.

Un grand merci à tous les organisateurs et à toutes les personnes qui ont rendu possible cette journée passionnante.

M. BAYLE