Les "métiers en tension" au collège

Les "métiers en tension" au collège

Les « métiers en tension » auprès de nos élèves.

Lundi 18 novembre, le collège accueillait des chefs ou des représentants d’entreprises de la région. Ils représentaient les secteurs professionnels « en tension », c’est à dire dans lesquels on peine à recruter alors que l’offre est abondante ! L’action était organisée par l’équipe de direction avec le soutien actif du CLEE (Comité Local Ecole Entreprise), une structure qui permet les rencontres et les échanges entre les professionnels et les personnels de l’éducation nationale. Dans le cadre du Parcours d’avenir qui permet aux collégiens de découvrir les métiers, sept intervenants ont donc présenté leur activité ou leur secteur d’activité à toutes les classes de 4°. Les élèves ont été attentifs, certains ont vaincu leur réserve pour poser des questions très pertinentes à ces intervenants d’un genre nouveau pour eux.

  • Anne MASSON (STS 26) à pour les transports
  • Hervé GALLAND pour l'entreprise WATT et le secteur des énergies renouvelables.
  • Christophe HEZARD (Menuiserie DESGRANGES) pour le BTP.
  • Laetitia CANOU (IFCEN) à pour l’industrie au travers des métiers du Groupe VINCI.
  • Christophe LARDIN (DESAUTEL) pour le secteur Sécurité Incendie
  • Fabien MOUTTE (Le Château de Rochegude) pour Hôtellerie/Restauration
  • Claire GRUAS, représentant le CFA Batipole de Livron pour l’ensemble des métiers du bâtiment.

Bien que pratiquant des activités assez différentes, ces intervenants ont tenu un discours assez proche : le travail existe, le chômage n’est pas une fatalité ; il faut cultiver son esprit de curiosité ; tous les métiers peuvent être exercés par les filles comme par les garçons ; il n’y a pas de voie de garage car chacun peut évoluer tout au long de sa carrière, au sein de la même entreprise ou en passant d’une entreprise à une autre…

A 16h30, les jeunes sont rentrés chez eux, mais ce n’était pas fini pour autant. En effet, l’équipe a ensuite accueilli environ 80 parents d’élèves de 4° pour un échange autour des mêmes thématiques.

Mille mercis aux chefs ou représentants des entreprises qui ont pris sur leur temps pour participer à cette action, dans des conditions qui n’étaient pas idéales : à cause d’une perfide coupure d’électricité survenue au bout d'une heure trente, les interventions devant les classes ont du se faire « à l’ancienne », sans moyens informatiques ni vidéos ! Quant à la réunion avec les parents, elle s’est tenue dans la pénombre, sous la pâle lumière d’un unique projecteur…

Nous présentons à tous nos excuses pour ces conditions d’accueil totalement indépendantes de notre volonté, mais qui n’a pas empêché la réussite de cette action originale.