Travail de mémoire à Vassieux

Travail de mémoire à Vassieux

Ce lundi 28 mars 2022, accompagnées par leurs professeurs Mme Gomez, Mme Fourtier, Mme Fernandez et M. Bayle, les classes de 3e1 et 3e6 du collège Jean Perrin de saint-Paul-Trois-Châteaux sont à allées à Vassieux-en-Vercors pour travailler sur la période de la Deuxième Guerre mondiale, à l'époque de l'occupation nazie et du régime collaborateur et antisémite du maréchal Pétain. En cette période d'actualité internationale et nationale troublée, il n'est pas inutile de faire réfléchir nos jeunes élèves et apprentis-citoyens sur l'histoire douloureuse et héroïque du Vercors .

Avant d'entrer dans le Mémorial perché à flanc de montagne, les élèves ont d'abord pu en regardant les paysages grandioses prendre conscience de la notion de "forteresse naturelle", avec les grandes falaises, les forêts, les sommets enneigés. Ensuite, dans le Mémorial, à partir d'objets symboliques de cette période, ils ont réfléchi sur le contexte des "années noires", avec l'antisémitisme, la discrimination, les pénuries, la répression et la torture, la collaboration des artistes ... Puis, grâce à une maquette animée et à un film d'archives, ils ont compris les événements tragiques des maquis en juillet 1944. Ils ont aussi pu grâce à leur audio-guide écouter la voix des survivants des maquis qui racontent ce qui s'est passé dans le Vercors. Enfin, dans la dernière salle, ils ont vu un film avec des enfants des écoles primaires d'aujourd'hui qui partent en vélo sur les traces de la Résistance locale.

Dans le Musée, Céline Dumas a expliqué aux élèves la fresque réalisée pour M. La Piscirella, un ancien maquisard fondateur du musée : les costumes, les symboles, les personnages, leur parcours, leurs motivations pour se battre, le martyre des villages du Vercors ... Avec une vraie émotion partagée, elle a expliqué l'histoire des familles victimes de la barbarie nazie, les combats héroïques des habitants et des maquisards inférieurs en nombre et en armes. Ensuite les élèves ont pu découvrir et parfois manipuler quelques objets de cette époque, comme un poste radio, un bâton de maquisard, un masque à gaz, un brassard ... Puis ils sont montés à l'étage pour découvrir les objets des collections mises en place pendant des années par M. La Piscirella.

Dans cette journée riche en informations, en réflexions et en émotions, nos élèves ont pu nourrir leur curiosité, enrichir leurs connaissances, découvrir leur patrimoine local, développer leur conscience de futurs citoyens. Tout ce travail pédagogique s'inscrit dans les parcours éducatifs des années de collège. Les élèves pourront s'ils le souhaitent utiliser ce qu'ils ont appris pour présenter un parcours citoyen ou une oeuvre en histoire des arts lors de l'épreuve orale du brevet.

Les professeurs tiennent à remercier les intervenants du Mémorial et du Musée pour la qualité de leur accueil, ainsi que le conseil départemental de la Drôme pour le financement des activités pédagogiques.

M. BAYLE